Différence Boulier Chinois et Soroban Japonais

Différence Boulier Chinois et Soroban Japonais

de lecture - mots

Vous êtes-vous déjà demandé quelle était la différence entre les bouliers chinois et japonais ?

Beaucoup les confondent, et appellent intervertissent leur appellations, à tort.

La différence entre boulier chinois et soroban et assez minime, que cela soit dans leur fonctionnement comme leur principe qui reste le même:

Le boulier chinois utilise 7 billes par tiges quand le bouler japonais en utilise 5.

Leur forme est différente, et une fois que l’on connaît la différence il est très facile de déterminer s'il s’agit d'un boulier et chinois ou un soroban japonais.

Mais explorons, plus loin pourquoi cette différence existe.

 

Le boulier chinois - suànpán 算盘

boulier chinois

Les Chinois sont historiquement considérés comme les inventeurs du boulier autour de l’an –500

Le boulier chinois et structuré horizontalement en 2 parties,

5 billes unaires sur la partie basse, 2 quinaires sur la partie haute.

Pourquoi?

Car le boulier chinois est adapté pour compter en base 16 (hexadécimale), ce qui n'est plus vraiment pertinent dans pour l'immense majorité des utilisateurs. (d'où le fait que ces billes aient été supprimées sur le boulier japonais)

Pour en savoir plus sur le boulier chinois, nous vous conseillons cet excellent article sur les origines du boulier chinois

 

 

Le boulier japonais - soroban - (算盤) そろばん

Boulier japonais

Les Japonais ont pendant longtemps utilisé le boulier chinois, qui comme beaucoup d’éléments de la culture japonaise fût initialement hérité de la Chine.

Néanmoins autour au 17e siècle commence à apparaître le boulier japonais, dit soroban.

Il garde le principe du boulier chinois, mais réduit le nombre de billes avec seulement 1 bille quinaire sur la partie haute et 4 billes unaires sur la partie basse.

Car au final dans le fonctionnement les 2 billes supplémentaires ne sont pas nécessaires pour compter avec le système décimal (en base 10). 

En réduisant le nombre de billes, le boulier japonais et plus simple et efficient à utiliser pour compter en base 10, néanmoins le boulier chinois peut également s'utiliser à la façon d'un bouler japonais en ignorant une 1 bille de chaque côté.

Outre cet aspect, effectuer des calculs se fait la même manière sur les versions japonaises et chinoises du boulier :

Additionner, effectuer des soustractions, des multiplications, divisions et toute autre opérations arithmétiques 

Dans tous les cas, quelle que soit la variante de boulier utilisé, ce sont des instruments de calcul fantastique, idéal pour apprendre à compter ou faire des opérations mathématiques. Une fois le coup de main pris, l'on peut effectuer des calculs dessus plus vite qu'avec une calculatrice. Et pas seulement sur des opérations de base, mais sur des opérations complexes incluant même des grands nombres et nombres décimaux (à condition d'un nombre de décimales suffisant sur le boulier: nombreuses rangées.)

Incidemment aujourd’hui, même en Chine c’est la forme japonaise du boulier qui est le plus souvent utilisée.

 

Au fait : saviez-vous que d'autres civilisations dont les romains utilisaient le boulier parallèlement aux chinois ?

Pour en savoir plus et connaitre les différentes types de boulier existants nous vous invitons à consulter notre dernier article sur l'Histoire du boulier

 

Si vous recherchez un boulier chinois ou un japonais, nous vous conseillons vivement de consulter nos collections.

Nos boulier chinois

Nos bouliers japonais

 


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.